Implantologie

L1090072 2
Jeune patiente avec agénésie dentaire ©Dr. J. Cuesta

Lorsque malheureusement tous les autres traitements s’avèrent inutiles et on arrive à perdre une dent ou plusieurs, les implants dentaires nous offrent une solution excellente du point de vue fonctionnel mais aussi esthétique. Les implants nous permettent non seulement de replacer une couronne perdue (comme les bridges) mais aussi de replacer la racine, ce qui va nous permettre de maintenir le capital osseux du maxillaire et en définitive de tout notre structure faciale.

La chirurgie pour placer les implants est généralement bien supportée par le patient avec l’anesthésie locale (comme pour une extraction dentaire) et la récupération est rapide, mais pour les cas plus complexes (plusieurs implants pour des réhabilitations complètes, besoin de grèffes osseuses, etc) il est possible d’envisager une anesthésie plus profonde.

foto_princip_difum 2
Réhabilitation fixe en céramique sur implants pour patient avec édentent complet.  ©Dr. J. Cuesta
FullSizeRender copia
Prothèse fixe en zircone / céramique pour patient édenté total. Dr. J. Cuesta

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Questions fréquentes sur les implants dentaires

Qu’est ce qu’un implant ?

L’implant est une sorte de vis fabriquée en titane pur et qui a subi un traitement de surface spécial de façon a garantir l’ostéointégration à l’os humain. Il s’agit donc d’une prothèse médicale totalement biocompatible, prévue pour être implantée dans le corps humain. De ce fait cette prothèse est soumise aux plus stricts contrôles sanitaires et qualités dès sa fabrication jusqu’à son implantation chez le patient.
Il s’agit d’une pièce de très haute précision , conçue pour supporter des forces considérables comme celles de la mastication, et qui doit pourtant réunir des conditions de mécanisation parfaites notamment en ce qui concerne l’ ajustement de sa tête avec les pièces prothétiques qui doivent s’adapter dessus. Un traitement sur implants se compose normalement de trois pièces assemblées : L’implant, le connecteur et la couronne céramique.

Qu’est ce que l’ostéointegration ?

Il s’agit d’un phénomène biophysique qui produit une union moléculaire le titane et l’os. Cette union est si forte qu’il est par la suite impossible de séparer ces deux éléments. On faudrait alors extraire l’implant avec l’os qui l’entoure.

Les implants dentaires présentent-ils des contre-indications médicales ?

Il existe très peu des contre-indications absolues à un traitement implantaire. Ainsi, seules les maladies qui influent sur le métabolisme osseux, les infections spécifiques, ou encore des tumeurs malignes afectant l’os ou enfin la radiothérapie en grandes doses représentent des contre-indications implantaires.

L’intervention chirurgicale est elle complexe et / ou douloureuse ?

Il s’agit d’une intervention clinique, c’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire d’être hospitalisé. Le patient est opéré dans le cabinet dentaire et peut retourner chez lui immédiatement après la chirurgie. Lorsque le protocole médical prévu a cet effet est bien suivi, l’implantologie est une chirurgie qui n’est pas douloureuse pour le patient compte tenu de l’anesthésie locale qui est systématiquement pratiquée.

Le processus post opératoire est-il douloureux ou gênant ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la phase post-opératoire à l’implantologie est souvent moins gênante et douloureuse que d’autres interventions mineures en chirurgie dentaire. On peut uniquement ressentir une légère douleur sur la plaie de la gencive au moment de la cicatrisation. Il est fondamental d’avoir une excellente hygiène tout au long de ce processus pour éviter des infections de la gencive. En règle générale, le patient suit un traitement antibiotiques pour éviter les risques d‘infections. Dans les cas d’interventions plus importantes, comme l’élévation du sinus maxillaire ou lors de greffes osseuses, il peut apparaître inflammation et gêne pendant les premiers jours qui suivent l’intervention. Cela est tout à fait normal.

Combien de temps faut-il attendre entre la chirurgie et la mise en place de la prothèse définitive sur l’implant?

Actuellement il est possible dans certain cas favorables de placer la prothèse définitive immédiatement après la chirurgie, selon la technique de mise en charge immédiate. Dans tous les autres cas, le patient devra porter après la chirurgie une prothèse provisoire en résine pendant l’ostéointegration de l’implant, c’est-à-dire pendant deux mois.

Quels différents types de prothèse peut-on placer sur les implants ?

Il existe deux options principales de réhabilitation prothétique sur implants : la prothèse fixe céramique qui nous offre une meilleure qualité esthétique, un plus grand confort et aussi une meilleure fonction. La prothèse amovible (qui peut s’enlever et se remettre), fabriquée en résine et qui est une option plus économique étant donné qu’il s’agit d’un traitement plus simple.

Quelles sont les conditions fondamentales pour le succès du traitement ?

Une correcte planification du cas clinique, concernant globalement la chirurgie et la prothèse.
Les mains et l’expérience du chirurgien-dentiste
L’élaboration de la prothèse en tenant compte des charges que celle-ci devra supporter ainsi que le parfait ajustement des pièces visant à éviter des forces qui pourraient provoquer un surmenage des implants.

Qu’est ce qui se passe quand le patient a très peu d’os sur la zone à traiter ?

Aujourd’hui, on dispose des techniques avancées pour traiter favorablement ces cas particuliers. On peut réaliser des comblements de sinus maxillaire et/ou des greffes osseuses qui peuvent souvent êtres autologues, avec un pourcentage de succès très satisfaisant.

Les implants sont ils une solution pour les patients qui ont une maladie parodontale (des gencives) ?

Nous soignons les gencives en privilégiant la prévention et le contrôle de la maladie parodontale pour conserver les dents naturelles en bonne santé. L’implantologie reste la solution à suivre, selon l’avis du praticien, lorsque la maladie parodontale avance et la perte osseuse est considerable.
Lorsque l’on traite la maladie parodontale, il est important de ne pas laisser trop avancer la dégénération de l’os puisque les cas d’une grande perte osseuse sont beaucoup plus difficiles à traiter et limitent les possibilités esthétiques du résultat.

Peut-on placer les implants et la prothèse le même jour ?

Après la chirurgie le patient rentre chez lui avec un prothèse qui normalement est provisoire et qu’il devra porter pendant environ deux mois. C’est le temps nécessaire à l’ostéointegration des implants. Dans quelques cas favorables, il est possible de placer directement la prothèse définitive.